Ouverture de la saison 2015-2016 des Exclamateurs !

Ouverture de la saison 2015-2016 des Exclamateurs !

C’est avec grand plaisir que les Exclamateurs annoncent en grande pompe l’ouverture de la saison théâtrale 2015-2016 !

Les répétions vont déjà bon train pour certaines productions, ou ne vont pas tarder à débuter pour les autres. Du steampunk à saveur gothique au vaudeville revisité en passant par la crise d’octobre 1970 en pleine Révolution Tranquille sans oublier nos ateliers d’improvisation, le programme de cette saison théâtrale explore de tous nouveaux genres !

Les Petites Histo’Arts

Nos fameuses Petites Histo’Arts reviennent encore cette année pour leur sixième édition ! Pour mémoire, ce sont trois petites saynètes d’une durée d’une vingtaine de minutes en général, présentées dans un contexte de repas-spectacle.

  • LETTRES, mis en scène par Élodie Briant

Fabienne, immigrée au Québec pour (entres autres) fuir sa famille, apprend que ses parents comptent s’installer au Canada…

  • Manon, mis en scène par Véronique Dupont

Maurice est un conservateur d’art instruit mais alcoolique. Lors d’une soirée trop arrosée, il fait la rencontre d’une ouvrière, Manon, et lui promet un emploi au musée. Le lendemain, Manon se rend au musée pour réclamer son dû, un emploi : elle sera guide au musée. Ses visites grotesques, mais amusantes, font quadrupler les entrées au musée, jusqu’à ce que le ministre de la culture s’en mêle…

Trois personnages, trois classes sociales, trois niveaux de langage.

  • Petits crimes, mis en scène par Joséphine Héau

Un homme a reçu un choc sur la tête et se retrouve dans l’appartement d’une femme qu’il ne connaît pas et qui est néanmoins son épouse. Car il est frappé d’amnésie. La vérité de leur couple éclate au gré de leurs retrouvailles et de leurs affrontements. Une réflexion sur les attelages humains qui s’usent, sur la relation de couple, l’amour, la violence, les apparences.

Les représentations des Petites Histo’Arts auront lieu dès cet automne !

L’atelier

Après Stabat Mater II l’an dernier, Erika Malot nous revient cette saison avec la mise en scène de l’Atelier, de Jean-Claude Grumberg.

1945-1952. Paris, un atelier de confection.

Employés et patrons tentent de retrouver une routine après le drame de la guerre. Il y a Mimi qui ne pense qu’à faire la fête ; Madame Laurence du haut de son tabouret qui juge, implacable; Gisèle, mère de famille dépassée, qui ne manque jamais une occasion de «pousser la chansonnette» ; Marie, la plus jeune, qui est sujette aux fous rires; et Jean, le presseur, qui est plus préoccupé par ses rencontres militantes syndicalistes que par les récits de la guerre.

Et puis il y a les autres, ceux à qui la guerre a apporté son poids de douleur, les «survivants». Hélène et Léon, les patrons, tous deux juifs, qui ont dû se cacher en Zone Libre; le second presseur, qui a réchappé d’un camp. Quant à Simone, elle attend patiemment le retour de son époux «apatride d’origine roumaine», arrêté et envoyé à Drancy en 1942.

La pièce verra le jour en janvier 2016, à Art Neuf à Montréal.

La dame de chez Maxime

Après Drapeau Blanc, une saynète qu’il a montée lors de l’édition 2014 des Petites Histo’Arts, Philippe Molitor monte sa première grande production intitulée “La Dame de chez Maxime“. Un texte de Stéphane Buechler, qu’il a lui-même librement adapté de “La Dame de chez Maxim’s”, de Georges Feydeau.

“La Dame de chez Maxime” reprend l’intrigue de la comédie de Georges Feydeau (La Dame de chez Maxim’s), sauf que…

Sauf que l’action n’a plus lieu à Paris à la fin du XIXe siècle mais à Montréal, au milieu des années 80. Sauf que le personnage principal de la pièce (la Môme Crevette, danseuse au Moulin Rouge, dans la version originale) est devenu un homme (Philippe, alias Fifi Bardache), transformiste au cabaret gay “Chez Maxime” !

À ces (légers) détails près, le synopsis n’a pas changé… La structure du texte original a été conservée (adaptée et mise au goût du jour). L’action se déroule en 1987. Et la pièce débute dans une maison de maître, située dans le quartier de Westmount à Montréal.

Les représentations sont prévues en février 2016, à Art Neuf.

Frankenstein

Tania Perlini (Alice et l’hôtel des merveilles) nous propose d’actualiser le récit de Frankenstein ou le Prométhée moderne, originalement publié en 1818 par Mary Shelley.

La pièce prendra place dans un laboratoire de recherche, dirigé par le Dr. Frankenstein, autrefois affilié à l’Université de Montréal. Les recherches de ce dernier dans le domaine des OGM (organismes génétiquement modifiés) avaient fait de lui un leader et une célébrité au sein de l’actuel courant de pensée Trans-humanisme.

Destitué de ses fonctions suite à un problème d’alcool, le savant avait poursuivi ses recherches clandestinement, soutenu par une équipe de jeunes scientifiques. Grâce à une enquête journalistique, nous découvrions, par le biais de flashbacks, l’existence jadis de ce laboratoire, de son personnel et de sa création, le cyborg 0-22 (Tom), aujourd’hui tous disparus.

Les représentations de Frankenstein sont prévues à la Risée, en mai 2016.

Octobre

Véronique Dupont, qui aura monté sa première production avec les Exclamateurs cet automne dans les Petites Histo’Arts, s’attaquera à un tout autre registre avec ce monument d’anthologie québécoise de Pierre Falardeau.

Crise d’octobre 70. Dans un Québec contestataire, quatre felquistes enlèvent le ministre du travail de l’époque, Pierre Laporte, afin de libérer des prisonniers dits ‘’politiques’’. Le gouvernement refusant de négocier, enfermés entre quatre murs avec le ministre, les felquistes seront divisés entre leurs désirs politiques et leur humanité envers l’humain captif devant eux.

Octobre sera présenté en mai ou en juin 2016 (à confirmer) à La Risée.

Ateliers d’impro des Exclamateurs

Les Exclamateurs improvisent en plus de faire du théâtre ! Dans ces ateliers, on y développe des compétences telles que le lâcher prise, la relation à l’autre, le jeu sous différentes formes et la connexion à l’enfant intérieur, le tout dans le plaisir. Si vous êtes intéressés à développer votre esprit à dire “oui, et” face à différentes situations, joignez-vous à notre groupe de pratique ! Écrivez-nous via notre formulaire de contact (option “Ateliers d’impro des Exclamateurs”), il nous fera plaisir de vous rencontrer !

Nous vous souhaitons à tous une excellente saison théâtrale en compagnie des Exclamateurs !